Observatoire National des Marchés Publics (ONMP) - Tunisie : Appels d'offres, lois, décrets, arrêtés
English | عربي
Vendredi 02 Décembre 2022 / 15:05 Accueil Plan du site
 Actualités   Plans Prévis.   Appels d'offres   Résultats   Décret M.P.   Réglementation   Intervenants   FAQ   Liens   Contact 
Espace abonnés
Login
Mot de passe
  

Espace utilisateur public
Login
Mot de passe
  Comment s’inscrire ?
 
Actualités
Liste des actualités    actualité

Débats sur les opportunités d'affaires en Afrique -  07/05/2011 


La Jeune Chambre Internationale de Tunis (JCI-Tunis) a organisé, samedi, un séminaire sur le thème "opportunités d'affaires dans les pays d'Afrique: réalités et défis".

Ce débat sur le marché africain, a permis aux participants d'évoquer de nombreux obstacles qui entravent les efforts d'accroissement du nombre des investissements tunisiens en Afrique, et ce, en dépit du potentiel qu'offre ce marché, de l'abondance des opportunités d'affaires et des richesses dont regorge le Continent.

Il s'agit entre autres, de l'absence de lignes directes de transport aérien vers certains pays de la région, le manque d'appui des systèmes financiers aux investisseurs tunisiens qui veulent réaliser des projets en Afrique et l'absence de mécanismes macro-économiques efficaces pour le développement des relations tuniso-Africaines.

M. Kamel Ben Yaghlane, sénateur JCI, consul général d'honneur de la république de Ghana et conseiller du commerce extérieur de la république tunisienne, a affirmé que "pour gagner le marché africain, les partenaires tunisiens doivent agir et accroître d'efforts pour développer les relations commerciales avec les pays de l'Afrique."

Le responsable, qui intervenait sur le thème "l'Afrique: un marché d'opportunité ou un marché de risques", a ajouté qu'il faut aller d'abord "à la découverte de ce Continent" pour en évaluer le potentiel et s'informer de ses spécificités.

Intervenant sur "le potentiel de l'entreprise tunisienne à l'export", Mme Cheffia Chelbia, directrice centrale au CEPEX, chargée des missions d'affaires vers l'Afrique, a fait état d'une "évolution à un rythme soutenu" des exportations tunisiennes vers l'Afrique.

Celles-ci sont passées de 408,4 millions de dinars en 2009 à 530 millions de dinars en 2010, a-t-elle relevé.

La Tunisie exporte vers l'Afrique, principalement, des produits issus des industries agroalimentaires, des IME (Industries mécaniques et électriques), du textile-habillement et des énergies.

M. Walid Belhadj Amor, DGA de Comete Engineering est revenu sur une autre question, voire celle de la compétitivité des entreprises opérant sur le marché africain. Ces entreprises devraient améliorer la qualité de leurs ressources humaines pour pouvoir bien se positionner en matière de compétitivité et partant gagner les appels d'offres internationaux lancés sur ce marché, a-t-il dit.

M.Skander Haddar, PDG de "Tunisie Place de marché", a ajouté, à ce sujet, qu'elles sont aussi (les entreprises) appelées à se doter de stratégies de veille "informationnelles" (suivi des appels d'offres, collecte d'informations sur les divers marchés…) et de stratégies de communication via Internet (création de sites Web, affiliation à un moteur de recherche spécialisé...).

L'objectif de ces démarches, a-t-il dit, est de s'informer des opportunités d'affaires et de gagner en matière de réactivité pour pouvoir emporter des appels d'offres internationaux.

D'après les prévisions du développement dans le monde, l'Afrique, forte d'une population d'environ 800 millions habitants et de richesses encore sous-exploitées, a été identifiée comme l'un des marchés à fort potentiel de développement pour l'année 2010.